Le Grand Orchestre National Lunaire

05 novembre 2013

Le mot de Monsieur Zo...

 

©Chiavetta L006_MG_6246

Ils sont rares ceux qui peuvent prétendre avoir marché sur la lune. C'est pourtant bien ce qui transpire de cette bande de gens "comme vous et moi sauf que". Un air venu d'ailleurs, des airs venus de partout qui déclarent tout de go: "nous sommes heureux, nous avons mangé de la musique!". Ce n'est pas le Maestro, Signore Eloi Baudimont qui me contredira. Némo dans son vaisseau spécial, il dirige à souhait des plaisirs universels. Choeur et orchestre voguent dans la chaleur d'un répertoire emballant, généreux et même... poétique. On fond à les savourer tous ensemble. On a envie d'en être, on en est. Simple, joyeux, magnifiquement fragile, humainement jailli, l'orchestre lunaire traverse les atmosphères. Quelques facéties colorent le concert. On lance des fusées, on dessine des miroirs, on se raconte un peu. C'est un bon voyage. La Louvière, berceau de leurs ébats, s'en vante. Elle a raison. Ce trésor pirate toutes les morosités pour les ranger là où elles n'auront plus cours. Ils vous embrassent ces 80 musiciens, sans compter. Laissez-vous faire. La lune est à tout le monde.

Posté par GONL à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Le chef d'orchestre: Eloi Baudimont - biographie


 

vero - dll répèt 2

 

 

Né à Tournai en 1971, Eloi Baudimont est compositeur, arrangeur et chef d’orchestre. Ses univers: le théâtre, la chanson, la danse, le cirque, la télévision et les fanfares aux- quelles il insuffle un répertoire tantôt festif et décoiffant, tantôt romantique et rêveur.

De 1995 et 2008, il dirige La fanfare de Mourcourt. En 2007, il crée le spectacle Mali mali avec le griot malien Baba Sissoko. Depuis 2009, il dirige Le grand orchestre national lunaire de La Louvière et La fanfare détournée de Tournai.
Depuis 2012, il mène un projet d’orchestre belgo-palestinien avec le musicien palestinien Ramzi Aburedwan.

Entre les banquets de Sainte-Cécile, les fêtes de village, les rives du Niger au Mali, Forest National, le festival d’Avignon et les 70 bougies du Roi Albert II au Palais Royal, Eloi Bau- dimont trimballe ses fanfares !
S’il devait choisir un maître à penser, il hésiterait longuement entre Goran Bregovic et Nino Rota.

A côté des grands ensembles qu’il affectionne tout particulièrement, Eloi Baudimont compose de la musique pour le théâtre. Depuis 2010, il accompagne au piano l’humo- riste Bruno Coppens. Eloi Baudimont a reçu le prix du Hainaut des Arts de la scène.

Discographie (Albums disponibles sur iTunes) L’amour court - La fanfare de Mourcourt (CD - 2005)

Mali mali (CD/DVD - 2007)
Mademoiselle Brindamante - La fanfare détournée (CD - 2011)

Eloi Baudimont a travaillé avec...

Ramzi Aburedwan, Fabrice Alleman, François Beuckelaers, Sylvie Braekeleer, Ramon Calduch, Anne-Marie Cappeliez, Michel Castillano, la compagnie Chéri-chéri, Antoine Cirri, les Comediants de Barcelone, Bruno Coppens, le théâtre Croquemitaine, Jean- Louis Danvoye, Isabelle Defossé, Christine Delmotte, Jean-Claude Derudder, Eric De Staercke, Franco Dragone, le clown Elastique, Bruce Ellison, les Facteurs d’amour et M. Zo, Jean-Claude Idée, Patrick Joniaux, Marie-Paule Kumps, Michel Mainil, Marco Marti- nelli, Olivier Massart, la compagnie des Mutants, OKidOK, le Panach’Club, le Théâtre Royal du Parc, les Passeurs de rêves, Jean-Marie Pétiniot, Guy Pion, Pierre Poucet, Le Prato de Lille, Pierre Richards, Saule, Baba Sissoko, la compagnie du sous-marin jaune (Montréal), Alexandre Von Sivers, Michel Tanner, le théâtre des Zygomars, ... 

Posté par GONL à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2013

Un orchestre, un univers...

En mars 2009, une cinquantaine de Louviérois répondaient à un appel pour le moins loufoque: rassembler un grand nombre de musiciens novices ou aguerris pour former un Orchestre dans le cadre de "Décrocher la Lune". Après de longues répétitions et un ou deux tours de chauffe, ces aventuriers mélomanes se dévoilent pour la première fois à une foule de 30.000 personnes. L'ovation émouvante du public est la preuve vivante que le pari a été tenu. Depuis, l'Orchestre poursuit son bonhomme de chemin et répond aux invitations qui lui sont faites: l'ouverture de K-do à Forest National, les fêtes de printemps sous le chapiteau des Baladins du Miroir, le Country Hall à Liège pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, l'Auditorium de Saint-Maur ( France ) mais aussi des fêtes de quartiers, des échanges avec des fanfares régionales, etc.

Le Grand Orchestre National Lunaire est composé de 70 instrumentistes et choristes d'horizons culturels et musicaux divers mus par l'envie: faire de la musique ensemble. Entre violons, euphonium, congas, hautbois, piano et autre guiros, l'entente est bonne et l'équilibre est juste.

Une qualité principale du groupe est sans conteste son approche humaine et généreuse qui n'est pas sans lien avec celui qui le plus souvent offre son dos au public. En effet, la personnalité charismatique d'Eloi Baudimont et sa musique qui emprunte souvent des chemins de traverse alliant contre-pied et humour ravissent le public.

L'Orchestre officialise des alliances musicales des plus improbables. Au sein du répertoire, les cantates italiennes flirtent avec les marches funèbres, Billie Jean côtoie Pierre Rapsat tandis que Verdi et Bizet mêlent leurs partitions. Certains morceaux naissent même de la relation adultère entre des airs du folklore carnavalesque et des incontournables des grands maîtres classiques. Habitué aux grands espaces comme aux plus petits, le Grand Orchestre National Lunaire fait preuve d'une souplesse à toutes épreuves et transporte sa poésie sur les routes d'ici et d'ailleurs...

Posté par GONL à 10:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]